Free cookie consent management tool by TermsFeed Skip to main content
clock_at_20_size.psd
TUDOR
JOURS HRS MINS SEC

Le voilier Realteam Sailing, skippé par Jérôme Clerc, a franchi la marque de mi-parcours en tête après huit heures de navigation. Le QFX de Thomas Jundt mène le classement des monocoques, mais la nuit s’annonce très longue.

Genève, le 10 juin 2023 – La première moitié de ce 84ème Bol d’Or Mirabaud a été marquée par des conditions de vent très léger. Partis à 10h00 précises les 420 concurrents ont bénéficié dans un premier temps d’un petit Séchard (vent thermique) qui a permis aux premiers de s’extraire du Petit Lac aux alentours de midi.

Favori de la course dans ces petits airs et tenant du titre, le Décision 35 w-team skippé par Christian Wahl et mené par le Sailing Squad s’est montré fidèle à sa réputation, prenant rapidement la tête des opérations. Bénéficiant d’une avance marginale, le « vieux » Décision 35, construit en 2004, a cependant été rattrapé par le TF 35 Realteam Sailing; le seul de sa classe à avoir troqué ses foils pour des dérives traditionnelles.

Egalement très performants dans les petits airs, les catamarans M2 sont restés au contact tout au long de la montée, demeurant une menace constante pour les leaders.

Realteam Sailing a franchi la marque de mi-parcours à 18h00’40’’, après 8 heures de navigation. Les catamarans M2 Patrimonium et Swiss Medical Network ont franchi la marque dans la foulée.

Dans la catégorie des monocoques, le Psaros 40 Cellmen Ardentis, le Syz Psaros 47, le QFX ainsi que le Libera Raffica ont navigué au contact des meilleurs multicoques à travers tout le Petit Lac avant de céder du terrain par la suite. Désormais relégués à une vingtaine de kilomètres de la tête de course, ils ont été rejoints par le peloton des monocoques les plus rapides et c’est un groupe d’une trentaine de monocoques qui navigue actuellement au contact en direction du Bouveret.

Dans les autres catégories qui font actuellement route sur le Bouveret, on observe notamment le joli classement du Luthi Perchette, du Toucan Gaston 3 ainsi que la très belle performance du Surprise Twist Again.

La nuit s’annonce longue et calme; les régatiers gardent cependant un oeil attentif sur les éventuelles cellules orageuses qui peuvent encore se développer sur les reliefs et générer des vents plus soutenus. Sauf surprise, l’arrivée de la course ne devrait pas avoir lieu avant minuit.

S'INSCRIRE à NOTRE NEWSLETTER

« * » indique les champs nécessaires

Langue de préférence*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.